Investissement locatif
Investissement locatif
5 minutes de lecture

Pourquoi faire de l'investissement locatif et comment se lancer ?

Vous cherchez à placer votre argent de manière durable et fiable ? De toutes les solutions qui s’offrent à vous, miser sur la pierre et faire un investissement immobilier est l’option idéale.

Outre le faire l’achat d’un bien pour en faire sa résidence principale, nous nous penchons aujourd’hui sur l’investissement locatif. Quels sont ces avantages ? Comment se lancer ? On répond à toutes vos questions.

1. Qu’est-ce que l’investissement locatif ?

L’investissement locatif consiste à faire l’acquisition d’un bien immobilier afin de le mettre en location. C’est une pratique très courante, notamment auprès des investisseurs qui souhaitent placer leur argent dans un domaine fiable et accessible.

Vous pouvez aussi bien réaliser un investissement locatif avec une maison qu’avec un appartement et ça, quelle que soit leur surface.

2. Quels sont les avantages à faire de l’investissement locatif ?

2. a. Constituer un revenu complémentaire

Même si le placement locatif comporte un grand nombre d’avantages, le principal reste l’obtention d’un revenu complémentaire; un moyen d’assurer sa future retraite.

Ce revenu stable permet de compenser et maintenir le pouvoir d’achat qui est généralement revu à la baisse lorsqu’on part en retraite.

2. b. Construire un patrimoine immobilier

En plus des revenus qu’il génère, l’investissement locatif permet de construire un patrimoine sur le long terme.

En effet, c’est le seul placement pour lequel les banques autorisent un financement à hauteur de 90% à l’aide d’un crédit immobilier. Ce qui veut dire que vous pouvez construire votre investissement immobilier sans aucun apport (ou très peu) personnel.
Une fois loué, vous pouvez alors compter sur les loyers mensuels perçus pour rembourser une partie ou l’intégralité du prêt.

À cela s’ajoute la possibilité de construire un patrimoine transmissible à vos descendants. De quoi finir vos vieux jours l’esprit tranquille !

2. c. Profiter d’avantages fiscaux

Dernier avantage à se lancer dans l’investissement locatif : les réductions d’impôts sur le revenu. En effet, depuis la mise en place des dispositifs Denormandie, Pinel et Loc'Avantages, le gouvernement permet aux propriétaires bailleurs de bénéficier d’avantages fiscaux sous certaines conditions.

Principalement calculés en fonction de la durée de location, ils vous permettent d’obtenir des taux de réductions sur :

  • les impôts sur le revenu : allant de 12 à 21% pour Denormandie et Pinel

  • les revenus bruts fonciers : allant 15 à 65% pour le dispositif Loc'Avantages

N’hésitez pas à vérifier votre éligibilité et les conditions d’attribution pour en bénéficier directement sur le site du gouvernement.

Investissement locatif avantages

3. Nos conseils pour se lancer dans l’investissement locatif

Même s’il présente de nombreux avantages, ce type de placements impacte directement votre argent et ne peut donc s’improviser. Pour vous aider à vous lancer dans l’investissement locatif en toute sérénité, voici 5 précieux conseils qui devraient vous aider.

3. a. Préparez votre projet

La toute première chose avant d’investir dans un bien immobilier est de calculer votre rentabilité locative. Celle-ci est très importante pour réussir son investissement et finalement, plutôt simple à calculer :

Rendement locatif (%) = loyer annuel / prix total du bien x 100


Voici un exemple :

  • prix d’achat : 200 000€
  • frais d’achat : 20 000€ (frais de notaires + frais d’agence)
  • loyer annuel (hors charges) : 7200€

Donc 7200/220 000 x 100 = 3,27%

Attention ce résultat ne prend pas en compte les frais d’entretien du bien ou encore la fiscalité de ce type de placement. Mais celui-ci vous permettra de faire le point sur votre projet et de le comparer avec d’autres types de placement.

Le rendement moyen ne sera évidemment pas le même suivant la ville, le quartier et la surface du bien que vous sélectionnerez.

Il vous faudra déterminer les objectifs que vous souhaitez atteindre avec cet investissement locatif afin de mettre en place les moyens nécessaires pour y parvenir. Réduire vos impôts, optimiser un patrimoine immobilier, préparer votre retraite grâce à un revenu complémentaire… ce n’est pas les objectifs qui manquent !

3. b. Choisissez le bon emplacement

Lors de votre analyse de marché, vous aurez la possibilité de voir quels sont les secteurs où la demande de logements est la plus élevée. C’est le meilleur moyen pour vous de garantir un bon taux d’occupation et d’éviter une période durant laquelle votre bien serait vide en cas de départ de vos locataires.

3. c. Déterminez le profil de vos futurs locataires

Une fois le secteur défini, il vous faudra déterminer la superficie idéale pour votre futur bien. Cela dépendra évidemment de votre budget mais surtout du type de locataires à qui vous souhaitez le louer. Vous vous en doutez, un étudiant n’aura pas les mêmes besoins qu’une famille de 3 personnes.

En plus de la surface, le profil de locataire que vous choisirez déterminera la durée et le genre de location que vous proposerez. En effet, un étudiant sera peut-être plus intéressé par une location meublée de courte durée tandis qu’une famille a plus de chance d’avoir ses propres meubles et de rechercher une location de longue durée.

Pensez également au fait que suivant l’emplacement de votre bien, si vous le louez à un étudiant, vous pourrez faire de la location saisonnière une fois que celui-ci est en vacances !

3. d. Souscrivez à une assurance

Comme chaque investissement, placer son argent dans la pierre n’est pas sans risque. Il est indispensable de les anticiper pour les éviter et vous lancer en toute tranquillité. Parmi eux, on retrouve le risque d’impayés ainsi que le risque de dégradation.

Pour prévenir le risque de loyer impayé, le meilleur moyen reste de souscrire à une assurance “loyers impayés qui vous permettra de recevoir 100% de vos loyers et charges chaque mois, quoi qu’il arrive. Nous vous conseillons tout de même de bien étudier les dossiers de vos locataires avant la signature du bail pour éviter tout problème.

Quant au risque de dégradation, il est indispensable que vous soyez présent à l’état des lieux pour prendre des photos avant et après la période de location. Cela vous permettra de constater et de prouver tous les dommages qui pourraient être faits durant cette période.

3. e. Trouvez une solution de financement

Le choix de financement dépendra de plusieurs facteurs liés à votre situation personnelle tels que votre situation financière actuelle ou encore, le montant de votre apport mais également, des caractéristiques liés à votre investissement : les futures mensualités, les risques de non-paiement, les moyens restants pour gérer les imprévus, etc.

N’hésitez pas à comparer les différentes solutions pour financer votre projet et sélectionner celle qui vous correspondra le mieux.

Classé sous