Un bébé dans un carton de déménagement entouré de ses parents souriants
Un bébé dans un carton de déménagement entouré de ses parents souriants
11 minutes de lecture

Quelles sont les précautions à prendre pour déménager avec un enfant ?

Le déménagement occasionne du stress pour les adultes, mais aussi pour les enfants qui n'en saisissent pas forcément les tenants et les aboutissants. Voici quelques clefs pour vous aider à anticiper ce moment, dans l'objectif qu'ils s'acclimatent plus facilement à leur nouvel environnement. Après ces considérations d'ordre psychologique, nous vous expliquerons toutes les démarches pratiques qu'implique un déménagement quand on a des enfants.

1. Déménagement et psychologie de l'enfant

1. a. Anticipez le déménagement

La vie d'un enfant est construite de routines et d'habitudes. Lorsqu'un déménagement se profile, il n'en comprend pas toujours les raisons qui peuvent être multiples : financières, logistiques, pratiques, professionnelles, familiales… Beaucoup d'astuces existent pour qu'il ne perçoive pas ce moment comme une épreuve.

Il va falloir lui expliquer pourquoi vous déménagez et pour quoi. C'est bien sûr plus facile si c'est pour une plus grande maison, avec plus de confort, où il aura une chambre plus grande.

Si c'est pour des raisons plus négatives, comme un divorce ou des restrictions budgétaires, vous devez impérativement trouver les points positifs. Il va falloir user de persuasion pour atténuer sa déception d'emménager dans ce nouvel appartement qu'il ne connaît pas.

Invitez-le à poser toutes les questions qui le tarabustent. Elles peuvent parfois vous paraître incongrues, mais l'enfant peut s'inquiéter de détails que vous ne soupçonnez pas.

Rassurez-le sur le sort de votre animal de compagnie que vous emmenez naturellement avec vous et qui aura toute sa place dans le futur logement.

Emmenez-le visiter votre nouveau domicile. Il sera rassuré en visualisant ses futures conditions de vie. S'il juge déplaisant ce nouvel environnement, discutez avec lui pour l'aménager à son goût.

Pour les plus petits qui n'ont pas encore l'âge de tout comprendre, notre conseil est de mimer le déménagement avec des jouets.

Une autre astuce pour préparer psychologiquement au déménagement est les livres sur le déménagement pour les enfants. Ces livres à propos du déménagement existent pour tous les âges, des bébés aux ados. Pour les plus petits, la maman et le papa peuvent se relayer le soir pour lire ce genre de livre à l'enfant. L'objectif de ces ouvrages est toujours le même : désacraliser ce changement de vie qui peut faire peur.

Un enfant passant sous une cabane faite en cartons de déménagement

1. b. Faites-le participer aux préparatifs

L'enfant se sent démuni en voyant la maison se vider au profit des cartons. Ne le laissez pas assister seul aux préparatifs, mais impliquez-le à l'heure de déménager. Pour préparer ses propres affaires, mais aussi pour les affaires communes. Il doit se sentir concerné et en contrôle, et non passif.

Triez avec lui ce qui doit être jeté ou revendu par exemple. Vous pouvez aussi l'inciter à se défaire de vieux jouets dont il ne se sert plus. Vous pouvez les donner à une association ou à des amis dont les enfants sont plus petits. Petit conseil : si vous voulez tirer profit de ce tri, prenez-vous y un peu à l'avance dans votre tri. Vous pourrez ainsi revendre les vieux vêtements et jouets dans des vide-greniers, ou sur des applications dédiées.

1. c. La tristesse de quitter un environnement et des gens qu'il connaît

Le concept du déménagement est encore abstrait si votre enfant est jeune. Il a du mal à se projeter et s'imaginer vivre ailleurs. Sa chambre – qui est peut-être la sienne depuis la naissance – représente son univers et il n'en imagine pas d'autre.

De la même façon, il a noué des liens avec ses copains d'école, les enfants des voisins, la boulangère et parfois avec des animaux du voisinage. Il y est attaché et connaît les mêmes peines de cœur qu'un adulte. Il se sent arraché de son environnement douillet et peut vivre plus ou moins bien la séparation avec ses copains de toujours.

En tant que parent, rassurez votre enfant pour le préparer à changer de maison, de quartier, de ville, de région voire de pays... Dites-lui bien qu'il trouvera de nouveaux amis. Et que ses amis d'avant ne disparaîtront pas : il peut garder facilement contact avec les gens qu'il côtoie aujourd'hui.

Présentez à votre enfant le déménagement comme une opportunité de découvrir le monde plutôt que la fin de quelque chose. Quand on doit préparer son entourage à son déménagement, il faut que les aspects positifs de ce nouveau départ l'emportent sur le reste.

Si vous vous éloignez de personnes chères à votre enfant (son grand-père, sa grand-mère, ses cousins, …), montrez-lui qu'on peut aisément maintenir le lien au quotidien par le biais d'applications visio telles que Skype. La présence de la famille est primordiale, qu'elle soit physique ou par écrans interposés. La séparation ne doit pas être trop soudaine.

En cas de séparation avec une garde alternée dont les périodes sont équilibrées entre les deux parents, la séparation avec la maman ou le papa peut être très compliquée à supporter pour un enfant. Consacrez un moment tous les jours pour que votre progéniture puisse appeler le parent dont il est séparé, quitte à réduire un peu la fréquence des coups de téléphone au fil du temps.

Changer de ville est également un grand changement en soi. Si vous avez toujours vécu à la campagne, et que vous décidez de déménager dans une grande ville comme Paris ou Lyon, cela représente un changement de cadres et d'habitudes immenses. Autant pour les parents que pour les enfants.

Si à l'inverse vous habitiez à Paris et que vous partez vivre dans une région rurale, multipliez les activités. Les enfants prennent vite goût aux balades champêtres, à la cueillette aux champignons, aux sorties à vélo et aux baignades à la rivière.

Essayez de lui donner goût à la vie urbaine et de tous ses avantages, tout en prenant soin de continuer à passer des week-ends à la nature, qui constitueront de véritables retours aux sources. Toujours dans l'optique que les changements de cadre ne soient pas trop soudains.

Un homme et une femme jouant avec leur enfant parmi les cartons de déménagement

1. d. Le stress est contagieux

Vous êtes sans doute vous-même stressé par votre déménagement et votre enfant le ressent. Le déménagement demande de l'organisation et de l'énergie. Tous ces préparatifs peuvent vous rendre plus irritable et moins disponible.

Lorsque l'on déménage avec un ou plusieurs enfants à charge, il revient en premier lieu de ne pas vous appliquer de stress pour ne pas le communiquer à votre enfant.

1. e. Nos conseils pour le jour du déménagement

Le mieux est de le faire garder par un membre de la famille, ou par un ami proche. Cependant, s'il est trop stressé, il sera plus serein avec vous. Il préférera peut-être assister au déménagement. S'il est assez grand, demandez-lui de vous prêter main-forte, il se sentira rassuré d'être utile, de rendre service, et oubliera ses peurs.

1. f. L'adaptation au nouvel environnement

La perte des repères habituels, la nouvelle configuration du logement, les autres moyens de transport pour aller à l'école, le paysage… tout change. Tâchez de retrouver une routine rapidement et soyez plus indulgent avec lui. Petit conseil : faites le tour de la maison, du quartier et montrez-lui sa future école.

Quelle que soit la situation, tentez d'aménager sa chambre en premier lieu. Aidez-le à défaire ses cartons rapidement. Retrouver un univers familier l'apaisera.

Un homme et une femme jouant avec leur enfant au sol parmi les cartons de déménagement

2. Conseils pour le déménagement avec un bébé

Un enfant de moins de deux ans va ressentir la peur et le stress ambiants qui règne dans la famille à l'heure du déménagement. En tant que parent, vous devez vous montrer le plus rassurant possible avec votre bébé. Conservez jusqu'au dernier moment ses routines de vie et sa chambre en l'état.

Pour préparer son enfant à un déménagement, le jour J, faites-le garder par quelqu'un qu'il connaît bien et dans un lieu qui lui est familier. S'ils vivent à proximité, sa grand-mère et son grand-père seront sûrement ravis de vous aider.

Une fois arrivé dans votre nouvelle demeure, recréez l'univers de bébé. Refaites son lit avec les draps et couette de la veille. Il y retrouvera ainsi son odeur familière, pour les premières nuits au moins.

Quel que soit l'âge de votre enfant lorsque vous déménagez, prenez le temps de lui en parler et de tout lui expliquer. Une fois arrivé, recréez une routine apaisante et guidez-le pour qu'il trouve de nouveaux repères. Préparer son bébé à un déménagement n'est pas chose aisée et requiert une attention particulière. La séparation avec ses habitudes peut s'avérer perturbante, c'est pour cela qu'il faut tenter au maximum de préserver la routine.

3. Déménager quand on a des enfants : les démarches à prévoir

Lorsque vous prévoyez votre déménagement, en tant que parent, vous devez penser aux démarches concernant vos enfants. Changement d'école, d'activités périscolaires, de médecin, de nounou,...

Un déménagement est déjà suffisamment stressant pour un enfant, alors n'improvisez pas. Voici nos astuces pour faire face à cette situation.

3. a. Changer d'établissement

Les procédures de changement d'école varient selon le niveau scolaire des enfants. Commencez par demander un certificat de radiation auprès du chef d'établissement actuel pour mettre fin à l'inscription. Contactez ensuite la mairie de votre futur lieu de résidence pour connaître l'école dans laquelle est affecté votre enfant.

Si vous voulez inscrire votre enfant dans un autre établissement public que celui de votre secteur, vous devez demander une dérogation du Directeur Académique des Services départementaux de l'Éducation Nationale (Dasen). Sinon, vous pouvez choisir un établissement privé que vous devez directement contacter pour connaître la procédure d'inscription.

Vérifiez avec votre mairie les documents à fournir. Pour les élèves du primaire, il s'agit généralement du certificat de radiation de l'établissement scolaire précédent, d'un document d'identité (livret de famille, acte de naissance ou carte d'identité) et d'un justificatif de domicile des parents (ou tuteurs légaux).

Pour les collèges et lycées, les pièces sont complémentaires sont les suivantes:

  • les bulletins trimestriels des années précédentes;
  • la décision du conseil de classe sur l'orientation: passage dans la classe supérieure ou redoublement;
  • la liste des vaccins obligatoires à jour ;
  • la fiche de renseignement sur les parents;
  • une autorisation d'intervention chirurgicale signée par les parents

Restez attentif à ce que votre enfant s'intègre bien dans sa nouvelle école, faire le deuil de l'établissement où il a passé toute son enfance peut être une étape difficile à vivre.

Une famille heureuse regardant une tablette

3. b. La réinscription aux activités périscolaires

Dès que vous connaissez vos dates de déménagement, adressez-vous à la mairie de votre future commune pour connaître les activités périscolaires proposées. Chaque commune a son propre fonctionnement et des procédures d'inscription différentes.

D'autre part, adressez-vous directement à tous les clubs et associations sportifs et/ou ludiques privés pour compléter les activités de votre enfant.

Si votre nouveau logement n'est pas trop éloigné de votre ancienne maison, essayez de maintenir les activités sportives ou culturelles dans le même club qu'auparavant. Cette astuce permettra à votre enfant de conserver un repère fixe malgré le déménagement. Ainsi, il sera moins affecté par son changement de vie.

3. c. Le changement médecin traitant

Déménager implique de trouver un nouveau docteur pour vous et pour vos enfants. Si vous choisissez un médecin qualifié de « référent », vous bénéficiez des avantages du parcours de soins. Cela signifie un remboursement santé de 70 % au lieu de 30 % ainsi qu'une meilleure prise en charge du suivi des examens et des courriers.

D'autre part, pour obtenir le remboursement d'un médecin spécialiste, vous devez passer par votre médecin référent. Cette étape n'est pas nécessaire pour les ophtalmologues, psychiatres et gynécologues.

Vous pouvez prévenir votre docteur actuel par courtoisie, mais rien ne vous y oblige. Vous êtes libre de choisir le nouveau médecin de votre choix.

Qu'il soit conventionné ou non, seul ou en cabinet, en centre de soin ou exerçant à l'hôpital. Le docteur a le droit de refuser de nouveaux patients. Il est souvent obligé de le faire par manque de disponibilité, plutôt que par choix.

Lors de votre premier rendez-vous, votre nouveau docteur devra remplir la déclaration de médecin référent qui est le formulaire cerfa n°12485*01. Il devra y apposer son cachet et vous le faire signer. Il lui revient de l'envoyer à la Sécurité Sociale.

Un bébé dans les bras de son père

3. d. Garde des enfants et déménagement

Si votre enfant n'est pas encore scolarisé, plusieurs solutions de garde s'offrent à vous:

  • la crèche qui peut le garder toute la journée;
  • la halte-garderie pour des périodes de quelques heures;
  • l'assistante maternelle qui garde un ou plusieurs enfants à son domicile;
  • l'employée de maison qui vient chez vous pour la garde;
  • la jeune fille au pair.

Pour les enfants scolarisés, vous pouvez trouver une nounou individuelle ou la partager avec les parents d'enfants généralement scolarisés dans la même école. Vous pouvez aussi trouver une fille au pair qui est souvent l'occasion d'apprendre à l'enfant une langue étrangère.

Vous pouvez vous adresser à la mairie de votre commune qui répertorie les personnes diplômées ou recourir aux petites annonces.

Petite fille joyeuse jouant avec des dinosaures en bois sur une petite table dans sa chambre

Tenez votre enfant informé de tous ces changements, afin de le rassurer sur sa future prise en charge. Toute inconnue est une source de stress pour les petits. Nouvelle maison, nouvelle chambre, nouvelle garderie… Normal que ce grand changement les perturbe un peu.

Quand on est parent, déménager avec des enfants requiert donc une attention toute particulière. Afin de pouvoir aborder ce moment dans le calme et la sérénité, envisagez de recourir à des déménageurs professionnels. Demandez gratuitement votre devis pour obtenir une estimation du prix de cette tranquillité !